A tous les vents

A tous les vents

Texte : M. Tran
Illustration : Les taquineuses de l’Ard

Le vent berce les mers, caresse les rivages,
Il embrasse les dunes et change les paysages,
Affole les girouettes par sa bise du matin,
Au pays de Daudet fait tourner les moulins.

Le vent siffle les filles et gonfle leurs corsages,
Il souffle sur la vie et pousse les nuages
Comme un rêve léger, il nous mène en bateau,
Vent maintes fois nommé mais chaque jour nouveau.

C’est un air de saxo, un oiseau de passage,
Un pigeon voyageur et porteur de messages,
Un tour à bicyclette dans la fraîcheur du soir
Ou un grand feu qui danse sur un air de guitare.

Il se chauffe au soleil dans les herbes sauvages,
Mais déjà, vent mauvais, se prépare au carnage.
Vent debout, il nous gronde, miaule et hurle en rafales,
Violent, il nous renvoie à nos peurs animales.

M. Tran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *