Davaï !

Davaï !

Texte : Minol
Illustration : Cortez

En guise de friandises des zakouskis avant le bortsch
Sans ruse ni roublardise, avec des kopecks plein les poches
C’est Russe. Est-ce sûr ?
Une toute petite isba pour le moujik
Une grande datcha pour l’apparatchik
La Russie, si sûre
Un ivrogne incapable d’emboîter les matriochkas
Le cosaque à l’esprit qui cogne pleure sa babouchka
Est-ce Russe ? C’est sûr.
Poursuivi par un ours gloutonnement agacé dans la taïga
Ou dans la toundra avec des Tchouktches loin du goulag
Si Russe, le sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *