Edito juillet 2019

Edito juillet 2019

Texte : Gabi
Illustration :
Wikirikou

Certains la voient comme un idéal d’égalité, d’autres comme la dictature du plus grand nombre, d’autres encore comme un moyen d’accéder au pouvoir pour ensuite ne plus le lâcher. Malgré son ancienneté, la démocratie est peut-être un concept encore trop flou, un joli mot derrière lequel on peut cacher une réalité parfois moins glorieuse. On la défend coûte que coûte, mais au fond on ne sait pas bien la définir car elle a pris trop de visages. Elle reste le graal que l’on poursuit depuis l’Antiquité et dont on ne sait s’il existe vraiment. Confisquée par les technocrates, la démocratie moderne s’est éloignée du principe premier de participation des citoyens aux décisions collectives. Ceux qui n’y croient plus l’expriment à chaque élection par leur abstention. Mais aujourd’hui l’urgence climatique est une opportunité à saisir par le peuple pour reprendre son destin en mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *