Le dragon Carbone

Le dragon Carbone

Texte : Minol
Ìllustration : Cortez

 
Carbone le dragon s’est affranchi de ses démiurges
Nous l’avons délivré, enfoui qu’il était
Depuis des millions d’années au carbonifère
Pour nous donner son sang noir pétrole
Nous l’avons libéré, tapi qu’il était
Sous la compression des couches sédimentaires
Pour nous fournir ses coagulums de charbon
Nous l’avons réveillé, endormi qu’il était
Dans ses gangues de roche sous Terre
Pour nous offrir son souffle contenu par la merzlota
Diffus, nous connaissons son empreinte ici-bas
Sans la moindre annonce d’une prochaine ère glaciaire
Carbone le dragon se prélasse dans les océans balnéaires
Après une bonne douche diluvienne, un sauna en désert
Arrogant, il crache son haleine brûlante dans l’atmosphère
Toutes griffes dehors, il excite les cataclysmes de sa colère
Pour rafraîchir ses ardeurs mortifères
Confus, nous le piègeons en plantant des arbres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *