Révolution à cent cinq mille kilomètres par heure

Révolution à cent cinq mille kilomètres par heure

Texte : Minol
Illustration : Oyana Mar

Voyageur immobile ?
Concept bien fragile
Au-delà de l’oxygène bleu
Ou du gris nébuleux
Un nouvel horizon
Toupie sur son orbite
Qui oscille sur son axe
Jusque la précession des équinoxes
Vaisseau encore insolite
Vitesse gravitationnelle
Toujours à gauche le Soleil
Pour le sens de la marche
Notre planète Arche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *