Saxo le faune

Saxo le faune

Texte : Minol
Illustration : Val

A l’égal de son proche parent Pan, il était voué à jouer de la flûte
Mais loin de lui l’ordurière vulgarité de la langue de pute

Hélas, ayant le sexe aphone et par là même en échec
Les joues gonflées de retenue, il se prit à sucer des becs

Alors, il préféra la mélopée des pies qui jasent, les pistons
Et tel un avion enroué ronronnant, les vibrations du clairon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *