Triste histoire

Triste histoire

Texte : M. Tran
Illustration : Gogole

Les tracts étaient éparpillés
Dans la cour intérieure de l’université.
Déjà, l’appariteur les avait ramassés
Et Sophie était arrêtée.

L’inspecteur était dépité
Face à cette fille déterminée.
Il aurait bien aimé la voir capituler,
Devant sa volonté, il était désarmé.

Il avait une fille du même âge,
Ca le rendait malade, il se sentait coupable.
Il la suppliait presque pour qu’elle se mette à table
Et il admirait son courage.

Elle parlait de conscience morale
Face à l’aveugle obéissance,
Ce totalitarisme qui n’avait aucun sens.
Elle lui faisait comprendre qu’il cautionnait le mal.

Ce que nous écrivons, beaucoup de gens le pensent
Mais n’osent pas l’exprimer, disait-elle en substance.
Plutôt qu’une triste existence,
Moi, je préfère la résistance.

Sophie fut condamnée en trois heures de procès,
Exécutée dans la foulée,
Tuée le même jour que son frère.
Rose blanche guillotinée en plein coeur de l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *